Pradeep et son atelier de brodeuses

Comme souvent, le hasard remplit bien son rôle : c’est lui qui œuvra lors de ma rencontre avec Pradeep. Alors que je cherchais à dénicher de nouvelles trouvailles pour Neelam (en l’occurrence de la cannetille de couleur) dans ce marché indien aux ruelles étroites et bondées, je fus interpellé par un homme d’une cinquantaine d’années, à la moustache finement taillée et au regard pétillant et curieux.

Il n’avait, en effet, pas pour habitude de croiser de jeunes français dans sa boutique préférée. Après lui avoir expliqué les raisons de ma présence, il m’expliqua les siennes. Il est créateur et réalise des broches _ que les indiennes utilisent dans leurs coiffes lors de grandes soirées _ avec de la cannetille. Il me propose alors de venir, à l’occasion, visiter son atelier.

Me voici donc quelques jours plus tard à la recherche de son lieu de travail _ qui s’avère être aussi son lieu de vie_. Sa demeure se trouve au fond d’une étroite ruelle étrangement calme, aux couleurs ternies par les pluies.

Ma présence le surprend un peu, peut être avait-il pensé que son invitation resterait sans réponse.

Après le tchaï de coutume servi par sa délicieuse femme, il me présente son activité : Pradeep est un autodidacte passionné qui crée des broches depuis plus de vingt-cinq ans. Ses commandes proviennent généralement des quartiers huppés de Mumbai. Il m’explique ne pas souhaiter développer davantage son entreprise par désir de garder le contrôle de la qualité.

Il me présente ensuite son personnel. Six femmes travaillent dans cette pièce qui ressemble plus à une chambre qu’à un atelier. Chacune est affairée à un rôle prédéfini. Certaines préparent la structure de la broche avec du fil de fer, les couvrent d’un tissus aux mailles larges qu’elles fixent avec un peu de colle, d’autres coupent la cannetille à la longueur désirée, assemblent la structure et enfin la dernière équipe pose avec dextérité, vitesse et précision la cannetille et les pierres. Ma présence les trouble ; quelques rires et chuchotements se font entendre, mon appareil photo les gêne. La timidité et la pudeur de ses femmes me font accélérer le pas ; je ne veux pas les déranger et essaie de me focaliser sur les broches. Pradeep me montre alors ses différents modèles de broches… puis les photos des défilés qu’il a pu faire aux côtés de coiffeurs de renom. J’avoue ne pas m’y connaître et les noms qu’il m’évoque ne me disent pas grand chose. Mais Pradeep est fier et je le comprend, cet homme est un artiste.

Il est temps pour moi de reprendre ma route, mais c’est encore une rencontre que je n’oublierai pas.

Une rencontre comme seule l’Inde sait nous offrir.

Damien

 

atelier-cannetille-1

atelier-cannetille-2

atelier-cannetille-3

atelier-cannetille-4

atelier-cannetille-5

atelier-cannetille-6

atelier-cannetille-7

atelier-cannetille-8

atelier-cannetille-9

atelier-cannetille-10